Recettes traditionnelles

Quelle ville américaine boit le plus de café glacé ?

Quelle ville américaine boit le plus de café glacé ?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Des étés plus chauds, des hivers plus courts et de longues promenades signifient beaucoup de café glacé pour New York City

La Floride, ou peut-être le sud de la Californie, semblent devoir être remplies de gens buvant leur café glacé toute l'année, n'est-ce pas ? Tort. Les New-Yorkais sont les plus gros buveurs de café glacé du pays, consommant plus de 300 000 tasses par jour, rapporte le New York Post. Pourquoi tant de New-Yorkais se tournent-ils vers le café glacé ? "Il fait chaud et humide [à New York], les gens boivent du café glacé à toute heure de la journée...", déclare James Freeman, PDG de Blue Bottle, un café indépendant de San Francisco. Alors que la boisson glacée était réservée aux mois d'été, les New-Yorkais choisissent désormais de siroter du café glacé toute l'année, à tel point que les chaînes de café haut de gamme de New York doivent désormais fournir la boisson en hiver comme en été.

Ce phénomène ne se prépare pas depuis longtemps. Ce n'est que récemment que les cafés ont vu la demande de café glacé augmenter, la demande ayant bondi de 17% entre 2010 et 2011. Et les goûts pour les infusions froides ont également changé : au lieu de demander un grand café glacé avec du lait et du sirop simple, les gens commandent maintenant leur infusion froide noire et sans sucre. Pour certaines personnes, c'est peut-être parce qu'elles cherchent à réduire leur consommation de sucre et pour d'autres, c'est simplement parce qu'elles préfèrent le goût d'une infusion froide et brillante.

Si boire du café glacé peut être savoureux, il devient de plus en plus cher pour le client et le café. Le brassage à froid demande deux fois plus de grains que le café ordinaire, ce qui fait grimper les prix. Les gobelets en plastique, les pailles, les glaçons et les serviettes augmentent également le coût. Tout cela se combine pour faire de l'été la saison la plus redoutée pour les propriétaires de cafés. Les New-Yorkais semblent se contenter de payer ces prix pour l'instant, qui tournent autour de 3 $, mais qui sait ce que l'avenir nous réserve ? Avec des étés de plus en plus chauds, le café glacé deviendra peut-être le nouveau café noir dans tout le pays.


Espresso Cuisines : Boissons à l'américaine

Les Américains ont commencé à soumettre la cuisine expresso classique à leur propre marque d'innovation culturelle. En général, il semblerait que nous soyons frustrés par la brièveté et la simplicité des cuisines italiennes et italo-américaines classiques, et que nous souhaitions de plus grandes boissons contenant plus. Peut-être qu'une once et demie de café dans une petite tasse manque de confort dans un café au milieu des Grandes Plaines ou dans un café de Manhattan.

La majorité de ces créations semblent provenir de Seattle, où une passion pour le café italien et une pénurie de vrais Italiens semblent avoir alimenté une véritable orgie de créativité d'espresso locale.

Americano. Une seule portion d'espresso avec de l'eau chaude ajoutée pour remplir une tasse de 6 onces. Notez que le simple fait de faire couler 6 onces d'eau chaude dans une seule dose de café moulu ne produira pas un Americano, mais produira 6 onces d'espresso mince, amer et surextrait. L'Americano permet à une portion régulière de 1 1/4 once d'espresso de préserver son intégrité et son parfum, tout en l'étirant à 5 ou 6 onces en ajoutant de l'eau chaude.

Double Cappuccino. Si cette innovation est faite correctement, vous ne devriez pas obtenir plus de 3 onces d'espresso sans compromis, préparé avec le double de la quantité habituelle de café moulu, garni de 3 à 5 onces de lait chaud et de mousse, en mettant l'accent sur la mousse. Habituellement servi dans une tasse ou une tasse de 8 à 10 onces. Si le café moulu n'est pas doublé et que l'opérateur force simplement deux fois plus d'eau à travers une portion de café moulu, vous obtenez une perversion amère et aqueuse, plutôt qu'une version plus grande et plus forte d'une bonne boisson.

Triple Cappuccino. Simplement trois cappuccinos, généralement servis dans une tasse de 12 onces ou un verre de 16 onces, préparés avec trois doses de café moulu. Au nom du corps médical, je dois souligner que cette boisson n'est probablement pas bonne pour la santé.

Double Caffe Latte. La quantité de café moulu est doublée et la quantité de café infusé est doublée. Habituellement, la quantité de lait chaud et de mousse reste à peu près la même que dans un seul café au lait, ou suffisante pour remplir un verre de 16 onces. Par conséquent, un double caffe latte est généralement une boisson au goût plus fort qu'un simple, mais représente le même volume de liquide. Comme pour le café au lait unique, la tête de mousse doit être modeste et la boisson encore relativement lactée.

Triple Caffe Latte. Voir au dessus. Tout simplement un café au lait très fort, composé de trois portions d'espresso infusées avec une triple dose de café moulu, ainsi que suffisamment de lait chaud et de mousse pour remplir un verre de 16 onces.

Moka Latte. Une version plus grande et plus laiteuse du moka classique (voir ci-dessus). Si je devais suggérer des proportions pour cette invention, elles seraient une part d'espresso bien fort, une part de chocolat bien fort et trois parts de lait et de mousse. Ces proportions produisent une boisson plus laiteuse, plus haute et plus discrète que le moka classique, mais toujours suffisamment riche pour satisfaire.

Café au lait. Dans certains cafés américains, une boisson composée d'environ la moitié de torréfaction américaine, de café filtre et d'environ la moitié de lait chaud et de mousse, généralement servie dans un verre ou un bol de 12 ou 16 onces. La proportion de café au lait doit être plus importante qu'avec le café au lait à base d'espresso, car le café filtre américain est si délicat en saveur et léger en corps que l'espresso.

Café latte aromatisé. La nouvelle invention la plus répandue et la plus puriste de la nouvelle cuisine espresso américaine est le latte aromatisé, dans lequel un café au lait est transformé en un latte chocolat-menthe, un latte à la grenadine, un latte aux cerises ou un certain nombre d'autres lattes, chacun par l'ajout d'une cuillerée du sirop de fontaine italien pertinent. Le café au lait aromatisé, fait correctement (environ 1/2 à 1 once de sirop pour chaque portion d'espresso et environ 8 onces de lait chaud), doit trouver un équilibre judicieux entre la morsure de lait de l'espresso et la séduction du sirop.

Cappuccino glacé. Idéalement préparé avec une portion simple ou double d'espresso fraîchement préparé versé sur de la glace pilée, garni d'une once ou deux de lait froid, puis d'un peu de mousse (pas de lait chaud) de la machine pour couronner le tout. Cette boisson doit toujours être servie dans un verre. Le triple contraste du café, du lait et de la mousse, tout bouillonnant autour de la glace, fait une vue agréable par une chaude journée.

Espresso Granité. Les granités italo-américains traditionnels sont fabriqués en congelant un expresso fort, non sucré ou légèrement sucré jusqu'à ce qu'il soit fondu, en le retirant du congélateur, en le mélangeant, en le remettant au congélateur et en répétant ce processus jusqu'à l'obtention d'une consistance merveilleusement granuleuse. . Cette substance glacée forte et sombre est servie dans un verre à parfait ou un sundae garni de crème fouettée légèrement sucrée.

Granité Latte, Granité. Frappucino (Starbucks). Les granités maintenant populaires aux États-Unis sont des boissons au mélangeur haut qui combinent expresso, lait, sucre et parfois vanille. Les meilleurs sont préparés frais à la demande dans un mélangeur commercial. Glaciales mais teintées du parfum de l'espresso qui vient d'être infusé, celles-ci peuvent être de splendides boissons estivales. Moins réussis sont les granités produits par des machines distributrices, du genre avec de grands réservoirs transparents remplis de différentes couleurs de slush. Les granités de distributeur automatique sont généralement fabriqués avec de l'espresso rassis ou des concentrés d'espresso préfabriqués. Ils ont tendance à être plats et écoeurants par rapport aux versions de mélangeur fraîchement préparées.

Chai, Chai Latte. Le chai est une boisson composée d'un mélange d'épices intensément aromatisées (gingembre, cannelle, cardamome), de thé noir et de miel ou de sucre, le tout mélangé à de la mousse de lait et généralement servi dans un grand verre au format latte. Bien que le chai soit basé sur des recettes traditionnelles d'Asie centrale, la version américaine actuelle a été développée et popularisée par la culture du chariot à expresso du nord-ouest du Pacifique. Les boissons Chai ne contiennent ni expresso ni café, mais l'utilisation de mousse de lait comme véhicule en fait certainement un élément important de la nouvelle cuisine expresso. À mon palais, les meilleures versions de chai sont les plus traditionnelles, celles qui combinent du miel frais, un concentré liquide fait en faisant bouillir de véritables épices moulues et du bon thé noir. Le chai fabriqué à partir de mélanges de chai instantanés peut aller de décent à absolument horrible : peu profond et sucré cuivré.


Espresso Cuisines : Boissons à l'américaine

Les Américains ont commencé à soumettre la cuisine expresso classique à leur propre marque d'innovation culturelle. En général, il semblerait que nous soyons frustrés par la brièveté et la simplicité des cuisines italiennes et italo-américaines classiques, et que nous souhaitions de plus grandes boissons contenant plus. Peut-être qu'une once et demie de café dans une petite tasse manque de confort dans un café au milieu des Grandes Plaines ou dans un café de Manhattan.

La majorité de ces créations semblent provenir de Seattle, où une passion pour le café italien et une pénurie de vrais Italiens semblent avoir alimenté une véritable orgie de créativité d'espresso locale.

Americano. Une seule portion d'espresso avec de l'eau chaude ajoutée pour remplir une tasse de 6 onces. Notez que le simple fait de faire couler 6 onces d'eau chaude dans une seule dose de café moulu ne produira pas un Americano, mais produira 6 onces d'espresso mince, amer et surextrait. L'Americano permet à une portion régulière de 1 1/4 once d'espresso de préserver son intégrité et son parfum, tout en l'étirant à 5 ou 6 onces en ajoutant de l'eau chaude.

Double Cappuccino. Si cette innovation est faite correctement, vous ne devriez pas obtenir plus de 3 onces d'espresso sans compromis, préparé avec le double de la quantité habituelle de café moulu, garni de 3 à 5 onces de lait chaud et de mousse, en mettant l'accent sur la mousse. Habituellement servi dans une tasse ou une tasse de 8 à 10 onces. Si le café moulu n'est pas doublé et que l'opérateur force simplement deux fois plus d'eau à travers une portion de café moulu, vous obtenez une perversion amère et aqueuse, plutôt qu'une version plus grande et plus forte d'une bonne boisson.

Triple Cappuccino. Simplement trois cappuccinos, généralement servis dans une tasse de 12 onces ou un verre de 16 onces, préparés avec trois doses de café moulu. Au nom du corps médical, je dois souligner que cette boisson n'est probablement pas bonne pour la santé.

Double Caffe Latte. La quantité de café moulu est doublée et la quantité de café infusé est doublée. Habituellement, la quantité de lait chaud et de mousse reste à peu près la même que dans un seul café au lait, ou suffisante pour remplir un verre de 16 onces. Par conséquent, un double caffe latte est généralement une boisson au goût plus fort qu'un simple, mais représente le même volume de liquide. Comme pour le café au lait unique, la tête de mousse doit être modeste et la boisson encore relativement lactée.

Triple Caffe Latte. Voir au dessus. Tout simplement un café au lait très fort, composé de trois portions d'espresso infusées avec une triple dose de café moulu, ainsi que suffisamment de lait chaud et de mousse pour remplir un verre de 16 onces.

Moka Latte. Une version plus grande et plus laiteuse du moka classique (voir ci-dessus). Si je devais suggérer des proportions pour cette invention, elles seraient une part d'espresso bien fort, une part de chocolat bien fort et trois parts de lait et de mousse. Ces proportions produisent une boisson plus laiteuse, plus haute et plus discrète que le moka classique, mais toujours suffisamment riche pour satisfaire.

Café au lait. Dans certains cafés américains, une boisson composée d'environ la moitié de torréfaction américaine, de café filtre et d'environ la moitié de lait chaud et de mousse, généralement servie dans un verre ou un bol de 12 ou 16 onces. La proportion de café au lait doit être plus importante qu'avec le café au lait à base d'espresso, car le café filtre américain est si délicat en saveur et léger en corps que l'espresso.

Café latte aromatisé. La nouvelle invention la plus répandue et la plus puriste de la nouvelle cuisine espresso américaine est le latte aromatisé, dans lequel un café au lait est transformé en un latte chocolat-menthe, un latte à la grenadine, un latte aux cerises ou un certain nombre d'autres lattes, chacun par l'ajout d'une cuillerée du sirop de fontaine italien pertinent. Le café au lait aromatisé, préparé correctement (environ 1/2 à 1 once de sirop pour chaque portion d'espresso et environ 8 onces de lait chaud), doit trouver un équilibre judicieux entre la morsure lactée de l'espresso et la séduction du sirop.

Cappuccino glacé. Idéalement préparé avec une portion simple ou double d'espresso fraîchement préparé versé sur de la glace pilée, garni d'une once ou deux de lait froid, puis d'un peu de mousse (pas de lait chaud) de la machine pour couronner le tout. Cette boisson doit toujours être servie dans un verre. Le triple contraste du café, du lait et de la mousse, le tout bouillonnant autour de la glace, fait un spectacle agréable par une chaude journée.

Espresso Granité. Les granités italo-américains traditionnels sont fabriqués en congelant un expresso fort, non sucré ou légèrement sucré jusqu'à ce qu'il soit fondu, en le retirant du congélateur, en le mélangeant, en le remettant au congélateur et en répétant ce processus jusqu'à l'obtention d'une consistance merveilleusement granuleuse. . Cette substance glacée forte et sombre est servie dans un verre à parfait ou un sundae garni de crème fouettée légèrement sucrée.

Granité Latte, Granité. Frappucino (Starbucks). Les granités maintenant populaires aux États-Unis sont des boissons au mélangeur haut qui combinent expresso, lait, sucre et parfois vanille. Les meilleurs sont préparés frais à la demande dans un mélangeur commercial. Glaciales mais teintées du parfum de l'espresso qui vient d'être infusé, celles-ci peuvent être de splendides boissons estivales. Moins de succès sont les granités produits par des machines distributrices, du genre avec de grands réservoirs transparents remplis de différentes couleurs de slush. Les granités de distributeur automatique sont généralement fabriqués avec de l'espresso rassis ou des concentrés d'espresso préfabriqués. Ils ont tendance à être plats et écoeurants par rapport aux versions de mélangeur fraîchement préparées.

Chai, Chai Latte. Le chai est une boisson composée d'un mélange d'épices intensément aromatisées (gingembre, cannelle, cardamome), de thé noir et de miel ou de sucre, le tout mélangé à de la mousse de lait et généralement servi dans un grand verre au format latte. Bien que le chai soit basé sur des recettes traditionnelles d'Asie centrale, la version américaine actuelle a été développée et popularisée par la culture du chariot à expresso du nord-ouest du Pacifique. Les boissons Chai ne contiennent ni expresso ni café, mais l'utilisation de mousse de lait comme véhicule en fait certainement un élément important de la nouvelle cuisine expresso. À mon palais, les meilleures versions de chai sont les plus traditionnelles, celles qui combinent du miel frais, un concentré liquide fait en faisant bouillir de véritables épices moulues et du bon thé noir. Le chai fabriqué à partir de mélanges de « chai instantanés » peut aller de décent à absolument horrible : peu profond et cuivré.


Espresso Cuisines : Boissons à l'américaine

Les Américains ont commencé à soumettre la cuisine expresso classique à leur propre marque d'innovation culturelle. En général, il semblerait que nous soyons frustrés par la brièveté et la simplicité des cuisines italiennes et italo-américaines classiques, et que nous voulions des boissons plus grosses avec plus. Peut-être qu'une once et demie de café dans une petite tasse manque de confort dans un café au milieu des Grandes Plaines ou dans un café de Manhattan.

La majorité de ces créations semblent provenir de Seattle, où une passion pour le café italien et une pénurie de vrais Italiens semblent avoir alimenté une véritable orgie de créativité d'espresso locale.

Americano. Une seule portion d'espresso avec de l'eau chaude ajoutée pour remplir une tasse de 6 onces. Notez que le simple fait de faire couler 6 onces d'eau chaude dans une seule dose de café moulu ne produira pas un Americano, mais produira 6 onces d'espresso mince, amer et surextrait. L'Americano permet à une portion régulière de 1 1/4 once d'espresso de préserver son intégrité et son parfum, tout en l'étirant à 5 ou 6 onces en ajoutant de l'eau chaude.

Double Cappuccino. Si cette innovation est faite correctement, vous ne devriez pas obtenir plus de 3 onces d'espresso sans compromis, préparé avec le double de la quantité habituelle de café moulu, garni de 3 à 5 onces de lait chaud et de mousse, en mettant l'accent sur la mousse. Habituellement servi dans une tasse ou une tasse de 8 à 10 onces. Si le café moulu n'est pas doublé et que l'opérateur force simplement deux fois plus d'eau à travers une portion de café moulu, vous obtenez une perversion amère et aqueuse, plutôt qu'une version plus grande et plus forte d'une bonne boisson.

Triple Cappuccino. Simplement trois cappuccinos, généralement servis dans une tasse de 12 onces ou un verre de 16 onces, préparés avec trois doses de café moulu. Au nom du corps médical, je dois souligner que cette boisson n'est probablement pas bonne pour la santé.

Double Caffe Latte. La quantité de café moulu est doublée et la quantité de café infusé est doublée. Habituellement, la quantité de lait chaud et de mousse reste à peu près la même que dans un seul café au lait, ou suffisante pour remplir un verre de 16 onces. Par conséquent, un double caffe latte est généralement une boisson au goût plus fort qu'un simple, mais représente le même volume de liquide. Comme pour le café au lait unique, la tête de mousse doit être modeste et la boisson encore relativement lactée.

Triple Caffe Latte. Voir au dessus. Tout simplement un café au lait très fort, composé de trois portions d'espresso infusées avec une triple dose de café moulu, ainsi que suffisamment de lait chaud et de mousse pour remplir un verre de 16 onces.

Moka Latte. Une version plus grande et plus laiteuse du moka classique (voir ci-dessus). Si je devais suggérer des proportions pour cette invention, elles seraient une part d'espresso bien fort, une part de chocolat bien fort et trois parts de lait et de mousse. Ces proportions produisent une boisson plus laiteuse, plus haute et plus discrète que le moka classique, mais toujours suffisamment riche pour satisfaire.

Café au lait. Dans certains cafés américains, une boisson composée d'environ la moitié de torréfaction américaine, de café filtre et d'environ la moitié de lait chaud et de mousse, généralement servie dans un verre ou un bol de 12 ou 16 onces. La proportion de café au lait doit être plus importante qu'avec le café au lait à base d'espresso, car le café filtre américain est si délicat en saveur et léger en corps que l'espresso.

Café latte aromatisé. La nouvelle invention la plus répandue et la plus puriste de la nouvelle cuisine espresso américaine est le latte aromatisé, dans lequel un café au lait est transformé en un latte chocolat-menthe, un latte à la grenadine, un latte aux cerises ou un certain nombre d'autres lattes, chacun par l'ajout d'une cuillerée du sirop de fontaine italien pertinent. Le café au lait aromatisé, fait correctement (environ 1/2 à 1 once de sirop pour chaque portion d'espresso et environ 8 onces de lait chaud), doit trouver un équilibre judicieux entre la morsure de lait de l'espresso et la séduction du sirop.

Cappuccino glacé. Idéalement préparé avec une portion simple ou double d'espresso fraîchement préparé versé sur de la glace pilée, garni d'une once ou deux de lait froid, puis d'un peu de mousse (pas de lait chaud) de la machine pour couronner le tout. Cette boisson doit toujours être servie dans un verre. Le triple contraste du café, du lait et de la mousse, le tout bouillonnant autour de la glace, fait un spectacle agréable par une chaude journée.

Espresso Granité. Les granités italo-américains traditionnels sont fabriqués en congelant un expresso fort, non sucré ou légèrement sucré jusqu'à ce qu'il soit fondu, en le retirant du congélateur, en le mélangeant, en le remettant au congélateur et en répétant ce processus jusqu'à l'obtention d'une consistance merveilleusement granuleuse. . Cette substance glacée forte et sombre est servie dans un verre à parfait ou un sundae garni de crème fouettée légèrement sucrée.

Granité Latte, Granité. Frappucino (Starbucks). Les granités maintenant populaires aux États-Unis sont des boissons au mélangeur haut qui combinent expresso, lait, sucre et parfois vanille. Les meilleurs sont préparés frais à la demande dans un mélangeur commercial. Glaciales mais teintées du parfum de l'espresso qui vient d'être infusé, celles-ci peuvent être de splendides boissons estivales. Moins de succès sont les granités produits par des machines distributrices, du genre avec de grands réservoirs transparents remplis de différentes couleurs de slush. Les granités de distributeur automatique sont généralement fabriqués avec de l'espresso rassis ou des concentrés d'espresso préfabriqués. Ils ont tendance à être plats et écoeurants par rapport aux versions de mélangeur fraîchement préparées.

Chai, Chai Latte. Le chai est une boisson composée d'un mélange d'épices intensément aromatisées (gingembre, cannelle, cardamome), de thé noir et de miel ou de sucre, le tout mélangé à de la mousse de lait et généralement servi dans un grand verre au format latte. Bien que le chai soit basé sur des recettes traditionnelles d'Asie centrale, la version américaine actuelle a été développée et popularisée par la culture du chariot à expresso du nord-ouest du Pacifique. Les boissons Chai ne contiennent ni expresso ni café, mais l'utilisation de mousse de lait comme véhicule en fait certainement un élément important de la nouvelle cuisine expresso. À mon palais, les meilleures versions de chai sont les plus traditionnelles, celles qui combinent du miel frais, un concentré liquide fait en faisant bouillir de véritables épices moulues et du bon thé noir. Le chai fabriqué à partir de mélanges de « chai instantanés » peut aller de décent à absolument horrible : peu profond et cuivré.


Espresso Cuisines : Boissons à l'américaine

Les Américains ont commencé à soumettre la cuisine expresso classique à leur propre marque d'innovation culturelle. En général, il semblerait que nous soyons frustrés par la brièveté et la simplicité des cuisines italiennes et italo-américaines classiques, et que nous voulions des boissons plus grosses avec plus. Peut-être qu'une once et demie de café dans une petite tasse manque de confort dans un café au milieu des Grandes Plaines ou dans un café de Manhattan.

La majorité de ces créations semblent provenir de Seattle, où une passion pour le café italien et une pénurie de vrais Italiens semblent avoir alimenté une véritable orgie de créativité d'espresso locale.

Americano. Une seule portion d'espresso avec de l'eau chaude ajoutée pour remplir une tasse de 6 onces. Notez que le simple fait de faire couler 6 onces d'eau chaude dans une seule dose de café moulu ne produira pas un Americano, mais produira 6 onces d'espresso mince, amer et surextrait. L'Americano permet à une portion régulière de 1 1/4 once d'espresso de préserver son intégrité et son parfum, tout en l'étirant à 5 ou 6 onces en ajoutant de l'eau chaude.

Double Cappuccino. Si cette innovation est faite correctement, vous ne devriez pas obtenir plus de 3 onces d'espresso sans compromis, préparé avec le double de la quantité habituelle de café moulu, garni de 3 à 5 onces de lait chaud et de mousse, en mettant l'accent sur la mousse. Habituellement servi dans une tasse ou une tasse de 8 à 10 onces. Si le café moulu n'est pas doublé et que l'opérateur force simplement deux fois plus d'eau à travers une portion de café moulu, vous obtenez une perversion amère et aqueuse, plutôt qu'une version plus grande et plus forte d'une bonne boisson.

Triple Cappuccino. Simplement trois cappuccinos, généralement servis dans une tasse de 12 onces ou un verre de 16 onces, préparés avec trois doses de café moulu. Au nom du corps médical, je dois souligner que cette boisson n'est probablement pas bonne pour la santé.

Double Caffe Latte. La quantité de café moulu est doublée et la quantité de café infusé est doublée. Habituellement, la quantité de lait chaud et de mousse reste à peu près la même que dans un seul café au lait, ou suffisante pour remplir un verre de 16 onces. Par conséquent, un double caffe latte est généralement une boisson au goût plus fort qu'un simple, mais représente le même volume de liquide. Comme pour le café au lait unique, la tête de mousse doit être modeste et la boisson encore relativement lactée.

Triple Caffe Latte. Voir au dessus. Tout simplement un café au lait très fort, composé de trois portions d'espresso infusées avec une triple dose de café moulu, ainsi que suffisamment de lait chaud et de mousse pour remplir un verre de 16 onces.

Moka Latte. Une version plus grande et plus laiteuse du moka classique (voir ci-dessus). Si je devais suggérer des proportions pour cette invention, elles seraient une part d'espresso bien fort, une part de chocolat bien fort et trois parts de lait et de mousse. Ces proportions produisent une boisson plus laiteuse, plus haute et plus discrète que le moka classique, mais toujours suffisamment riche pour satisfaire.

Café au lait. Dans certains cafés américains, une boisson composée d'environ la moitié de torréfaction américaine, de café filtre et d'environ la moitié de lait chaud et de mousse, généralement servie dans un verre ou un bol de 12 ou 16 onces. La proportion de café au lait doit être plus importante qu'avec le café au lait à base d'espresso, car le café filtre américain est si délicat en saveur et léger en corps que l'espresso.

Café latte aromatisé. La nouvelle invention la plus répandue et la plus puriste de la nouvelle cuisine espresso américaine est le latte aromatisé, dans lequel un café au lait est transformé en un latte chocolat-menthe, un latte à la grenadine, un latte aux cerises ou un certain nombre d'autres lattes, chacun par l'ajout d'une cuillerée du sirop de fontaine italien pertinent. Le café au lait aromatisé, fait correctement (environ 1/2 à 1 once de sirop pour chaque portion d'espresso et environ 8 onces de lait chaud), doit trouver un équilibre judicieux entre la morsure de lait de l'espresso et la séduction du sirop.

Cappuccino glacé. Idéalement préparé avec une portion simple ou double d'espresso fraîchement préparé versé sur de la glace pilée, garni d'une once ou deux de lait froid, puis d'un peu de mousse (pas de lait chaud) de la machine pour couronner le tout. Cette boisson doit toujours être servie dans un verre. Le triple contraste du café, du lait et de la mousse, le tout bouillonnant autour de la glace, fait un spectacle agréable par une chaude journée.

Espresso Granité. Les granités italo-américains traditionnels sont fabriqués en congelant un expresso fort, non sucré ou légèrement sucré jusqu'à ce qu'il soit fondu, en le retirant du congélateur, en le mélangeant, en le remettant au congélateur et en répétant ce processus jusqu'à l'obtention d'une consistance merveilleusement granuleuse. . Cette substance glacée forte et sombre est servie dans un verre à parfait ou un sundae garni de crème fouettée légèrement sucrée.

Granité Latte, Granité. Frappucino (Starbucks). Les granités maintenant populaires aux États-Unis sont des boissons au mélangeur haut qui combinent expresso, lait, sucre et parfois vanille. Les meilleurs sont préparés frais à la demande dans un mélangeur commercial. Glaciales mais teintées du parfum de l'espresso qui vient d'être infusé, celles-ci peuvent être de splendides boissons estivales. Moins réussis sont les granités produits par des machines distributrices, du genre avec de grands réservoirs transparents remplis de différentes couleurs de slush. Les granités de distributeur automatique sont généralement fabriqués avec de l'espresso rassis ou des concentrés d'espresso préfabriqués. Ils ont tendance à être plats et écoeurants par rapport aux versions de mélangeur fraîchement préparées.

Chai, Chai Latte. Le chai est une boisson composée d'un mélange d'épices intensément aromatisées (gingembre, cannelle, cardamome), de thé noir et de miel ou de sucre, le tout mélangé à de la mousse de lait et généralement servi dans un grand verre au format latte. Bien que le chai soit basé sur des recettes traditionnelles d'Asie centrale, la version américaine actuelle a été développée et popularisée par la culture du chariot à expresso du nord-ouest du Pacifique. Les boissons Chai ne contiennent ni expresso ni café, mais l'utilisation de mousse de lait comme véhicule en fait certainement un élément important de la nouvelle cuisine expresso. À mon palais, les meilleures versions de chai sont les plus traditionnelles, celles qui combinent du miel frais, un concentré liquide fait en faisant bouillir de véritables épices moulues et du bon thé noir. Le chai fabriqué à partir de mélanges de « chai instantanés » peut aller de décent à absolument horrible : peu profond et cuivré.


Espresso Cuisines : Boissons à l'américaine

Les Américains ont commencé à soumettre la cuisine expresso classique à leur propre marque d'innovation culturelle. En général, il semblerait que nous soyons frustrés par la brièveté et la simplicité des cuisines italiennes et italo-américaines classiques, et que nous souhaitions de plus grandes boissons contenant plus. Peut-être qu'une once et demie de café dans une petite tasse manque de confort dans un café au milieu des Grandes Plaines ou dans un café de Manhattan.

La majorité de ces créations semblent provenir de Seattle, où une passion pour le café italien et une pénurie de vrais Italiens semblent avoir alimenté une véritable orgie de créativité d'espresso locale.

Americano. Une seule portion d'espresso avec de l'eau chaude ajoutée pour remplir une tasse de 6 onces. Notez que le simple fait de faire couler 6 onces d'eau chaude dans une seule dose de café moulu ne produira pas un Americano, mais produira 6 onces d'espresso mince, amer et surextrait. L'Americano permet à une portion régulière de 1 1/4 once d'espresso de préserver son intégrité et son parfum, tout en l'étirant à 5 ou 6 onces en ajoutant de l'eau chaude.

Double Cappuccino. Si cette innovation est faite correctement, vous ne devriez pas obtenir plus de 3 onces d'espresso sans compromis, préparé avec le double de la quantité habituelle de café moulu, garni de 3 à 5 onces de lait chaud et de mousse, en mettant l'accent sur la mousse. Habituellement servi dans une tasse ou une tasse de 8 à 10 onces. Si le café moulu n'est pas doublé et que l'opérateur force simplement deux fois plus d'eau à travers une portion de café moulu, vous obtenez une perversion amère et aqueuse, plutôt qu'une version plus grande et plus forte d'une bonne boisson.

Triple Cappuccino. Simplement trois cappuccinos, généralement servis dans une tasse de 12 onces ou un verre de 16 onces, préparés avec trois doses de café moulu. Au nom du corps médical, je dois souligner que cette boisson n'est probablement pas bonne pour la santé.

Double Caffe Latte. La quantité de café moulu est doublée et la quantité de café infusé est doublée. Habituellement, la quantité de lait chaud et de mousse reste à peu près la même que dans un seul café au lait, ou suffisante pour remplir un verre de 16 onces. Par conséquent, un double caffe latte est généralement une boisson au goût plus fort qu'un simple, mais représente le même volume de liquide. Comme pour le café au lait unique, la tête de mousse doit être modeste et la boisson encore relativement lactée.

Triple Caffe Latte. Voir au dessus. Tout simplement un café au lait très fort, composé de trois portions d'espresso infusées avec une triple dose de café moulu, ainsi que suffisamment de lait chaud et de mousse pour remplir un verre de 16 onces.

Moka Latte. Une version plus grande et plus laiteuse du moka classique (voir ci-dessus). Si je devais suggérer des proportions pour cette invention, elles seraient une part d'espresso bien fort, une part de chocolat bien fort et trois parts de lait et de mousse. Ces proportions produisent une boisson plus laiteuse, plus haute et plus discrète que le moka classique, mais toujours suffisamment riche pour satisfaire.

Café au lait. Dans certains cafés américains, une boisson composée d'environ la moitié de torréfaction américaine, de café filtre et d'environ la moitié de lait chaud et de mousse, généralement servie dans un verre ou un bol de 12 ou 16 onces. La proportion de café au lait doit être plus importante qu'avec le café au lait à base d'espresso, car le café filtre américain est si délicat en saveur et léger en corps que l'espresso.

Café latte aromatisé. La nouvelle invention la plus répandue et la plus puriste de la nouvelle cuisine espresso américaine est le latte aromatisé, dans lequel un café au lait est transformé en un latte chocolat-menthe, un latte à la grenadine, un latte aux cerises ou un certain nombre d'autres lattes, chacun par l'ajout d'une cuillerée du sirop de fontaine italien pertinent. Le café au lait aromatisé, fait correctement (environ 1/2 à 1 once de sirop pour chaque portion d'espresso et environ 8 onces de lait chaud), doit trouver un équilibre judicieux entre la morsure de lait de l'espresso et la séduction du sirop.

Cappuccino glacé. Best made with a single or double serving of freshly brewed espresso poured over crushed ice, topped with an ounce or two of cold milk, then some froth (not hot milk) from the machine to top it off. This drink should always be served in a glass. The triple contrast of coffee, milk, and froth, all bubbling around the ice, makes a pleasant sight on a hot day.

Espresso Granita. Traditional Italian-American granitas are made by freezing strong, unsweetened or lightly-sweetened espresso until it is slushy, removing it from the freezer, mixing it, putting it back in the freezer again, and repeating this process until a wonderfully grainy consistency is achieved. This strong, dark icy stuff is served in a parfait glass or sundae dish topped with lightly sweetened whipped cream.

Granita Latte, Granita. Frappucino (Starbucks). The granitas now popular in the United States are tall blender drinks that combine espresso, milk, sugar, and sometimes vanilla. The best are made fresh on demand in a commercial blender. Icy cold but laced with the perfume of just-brewed espresso, these can be splendid summer drinks. Less successful are granitas produced by dispensing machines, the kind with big see-through tanks filled with various colors of slush. Dispensing-machine granitas typically are made with either stale espresso or pre-made espresso concentrates. They tend to be flat and cloying compared to the fresh-made blender versions.

Chai, Chai Latte. Chai is a drink made with a mix of intensely flavored spices (ginger, cinnamon, cardomom), black tea, and honey or sugar, all mixed in frothed milk and typically served in a tall, latte-sized glass. Although chai is based on traditional recipes from central Asia, the current American version was developed and popularized by the espresso cart culture of the Pacific Northwest. Chai drinks contain no espresso or coffee, but the use of frothed milk as their vehicle most definitely make them an important component of the new espresso cuisine. To my palate, the best versions of chai are the most traditional, those that combine fresh honey, a liquid concentrate made by boiling actual ground spices, and good black tea. Chai made from “instant chai” mixes can range from decent to absolutely awful: shallow and brassy sweet.


Espresso Cuisines : American Style Drinks

Americans have begun to subject the classic espresso cuisine to their own brand of cultural innovation. In general, it would seem that we are frustrated by the brevity and simplicity of the classic Italian and Italian-American cuisines, and want bigger drinks with more in them. Perhaps an ounce-and-a-half of coffee in a tiny cup does lack comfort in a coffee shop in the middle of the Great Plains or a café in Manhatten.

The majority of these creations appear to have originated in Seattle, where a passion for Italian coffee and a shortage of actual Italians seem to have fueled a veritable orgy of home-grown espresso creativity.

Americano. A single serving of espresso with hot water added to fill a 6-ounce cup. Note that simply running 6 ounces of hot water through a single dose of ground coffee will not produce an Americano, but will produce 6 ounces of thin, bitter, overextracted espresso. The Americano allows a regular 1 1/4-ounce serving of espresso to preserve its integrity and perfume, while stretching it to 5 or 6 ounces by adding the hot water.

Double Cappuccino. If this innovation is made correctly, you should get no more than 3 ounces of uncompromised espresso, brewed with double the usual amount of ground coffee, topped with 3 to 5 ounces of hot milk and froth, with emphasis on the froth. Usually served in an 8- to 10-ounce cup or mug. If the ground coffee is not doubled, and the operator simply forces twice as much water through one serving’s worth of ground coffee, you’re getting a bitter, watery perversion, rather than a taller, stronger version of a good drink.

Triple Cappuccino. Simply three cappuccinos, usually served in a 12-ounce mug or 16-ounce glass, made with three doses of ground coffee. On behalf of the medical establishment, I should point out that this drink is probably not good for one’s health.

Double Caffe Latte. The amount of ground coffee is doubled and the amount of coffee brewed is doubled. Usually, the amount of hot milk and froth remains about the same as in a single caffe latte, or enough to fill a 16-ounce glass. Consequently, a double caffe latte is usually a stronger tasting drink than a single, but represents the same volume of liquid. As with the single caffe latte, the head of froth should be modest, and the drink still relatively milky.

Triple Caffe Latte. Voir au dessus. Simply a very strong caffe latte, made with three servings of espresso brewed with a triple dose of ground coffee, together with enough hot milk and froth to fill a 16-ounce glass.

Mocha Latte. A taller, milkier version of the classic mocha (see above). If I were to suggest proportions for this invention, they would be one part properly strong espresso, one part properly strong chocolate, and three parts milk and froth. These proportions produce a drink that is milkier, taller, and more muted than the classic mocha, but still rich enough to satisfy.

Café Au Lait. In some American cafes, a drink made with about half American-roast, filter coffee, and about half hot milk and froth, usually served in a 12- or 16-ounce glass or bowl. The proportion of coffee to milk has to be larger than with the espresso-based caffe latte, because American filter coffee is so delicate in flavor and light in body compared to espresso.

Flavored caffe latte. The new American espresso cuisine’s most ubiquitous and purist-offending invention is the flavored latte, in which a caffe latte is transformed into a chocolate-mint latte, grenadine latte, cherry latte, or any number of other lattes, each through the addition of a dollop of the relevant Italian fountain syrup. The flavored caffe latte, made correctly (about 1/2 to 1 ounce of syrup to every serving of espresso and approximately 8 ounces of hot milk), should strike a judicious balance between the milk-muted bite of the espresso and the seduction of the syrup.

Iced Cappuccino. Best made with a single or double serving of freshly brewed espresso poured over crushed ice, topped with an ounce or two of cold milk, then some froth (not hot milk) from the machine to top it off. This drink should always be served in a glass. The triple contrast of coffee, milk, and froth, all bubbling around the ice, makes a pleasant sight on a hot day.

Espresso Granita. Traditional Italian-American granitas are made by freezing strong, unsweetened or lightly-sweetened espresso until it is slushy, removing it from the freezer, mixing it, putting it back in the freezer again, and repeating this process until a wonderfully grainy consistency is achieved. This strong, dark icy stuff is served in a parfait glass or sundae dish topped with lightly sweetened whipped cream.

Granita Latte, Granita. Frappucino (Starbucks). The granitas now popular in the United States are tall blender drinks that combine espresso, milk, sugar, and sometimes vanilla. The best are made fresh on demand in a commercial blender. Icy cold but laced with the perfume of just-brewed espresso, these can be splendid summer drinks. Less successful are granitas produced by dispensing machines, the kind with big see-through tanks filled with various colors of slush. Dispensing-machine granitas typically are made with either stale espresso or pre-made espresso concentrates. They tend to be flat and cloying compared to the fresh-made blender versions.

Chai, Chai Latte. Chai is a drink made with a mix of intensely flavored spices (ginger, cinnamon, cardomom), black tea, and honey or sugar, all mixed in frothed milk and typically served in a tall, latte-sized glass. Although chai is based on traditional recipes from central Asia, the current American version was developed and popularized by the espresso cart culture of the Pacific Northwest. Chai drinks contain no espresso or coffee, but the use of frothed milk as their vehicle most definitely make them an important component of the new espresso cuisine. To my palate, the best versions of chai are the most traditional, those that combine fresh honey, a liquid concentrate made by boiling actual ground spices, and good black tea. Chai made from “instant chai” mixes can range from decent to absolutely awful: shallow and brassy sweet.


Espresso Cuisines : American Style Drinks

Americans have begun to subject the classic espresso cuisine to their own brand of cultural innovation. In general, it would seem that we are frustrated by the brevity and simplicity of the classic Italian and Italian-American cuisines, and want bigger drinks with more in them. Perhaps an ounce-and-a-half of coffee in a tiny cup does lack comfort in a coffee shop in the middle of the Great Plains or a café in Manhatten.

The majority of these creations appear to have originated in Seattle, where a passion for Italian coffee and a shortage of actual Italians seem to have fueled a veritable orgy of home-grown espresso creativity.

Americano. A single serving of espresso with hot water added to fill a 6-ounce cup. Note that simply running 6 ounces of hot water through a single dose of ground coffee will not produce an Americano, but will produce 6 ounces of thin, bitter, overextracted espresso. The Americano allows a regular 1 1/4-ounce serving of espresso to preserve its integrity and perfume, while stretching it to 5 or 6 ounces by adding the hot water.

Double Cappuccino. If this innovation is made correctly, you should get no more than 3 ounces of uncompromised espresso, brewed with double the usual amount of ground coffee, topped with 3 to 5 ounces of hot milk and froth, with emphasis on the froth. Usually served in an 8- to 10-ounce cup or mug. If the ground coffee is not doubled, and the operator simply forces twice as much water through one serving’s worth of ground coffee, you’re getting a bitter, watery perversion, rather than a taller, stronger version of a good drink.

Triple Cappuccino. Simply three cappuccinos, usually served in a 12-ounce mug or 16-ounce glass, made with three doses of ground coffee. On behalf of the medical establishment, I should point out that this drink is probably not good for one’s health.

Double Caffe Latte. The amount of ground coffee is doubled and the amount of coffee brewed is doubled. Usually, the amount of hot milk and froth remains about the same as in a single caffe latte, or enough to fill a 16-ounce glass. Consequently, a double caffe latte is usually a stronger tasting drink than a single, but represents the same volume of liquid. As with the single caffe latte, the head of froth should be modest, and the drink still relatively milky.

Triple Caffe Latte. Voir au dessus. Simply a very strong caffe latte, made with three servings of espresso brewed with a triple dose of ground coffee, together with enough hot milk and froth to fill a 16-ounce glass.

Mocha Latte. A taller, milkier version of the classic mocha (see above). If I were to suggest proportions for this invention, they would be one part properly strong espresso, one part properly strong chocolate, and three parts milk and froth. These proportions produce a drink that is milkier, taller, and more muted than the classic mocha, but still rich enough to satisfy.

Café Au Lait. In some American cafes, a drink made with about half American-roast, filter coffee, and about half hot milk and froth, usually served in a 12- or 16-ounce glass or bowl. The proportion of coffee to milk has to be larger than with the espresso-based caffe latte, because American filter coffee is so delicate in flavor and light in body compared to espresso.

Flavored caffe latte. The new American espresso cuisine’s most ubiquitous and purist-offending invention is the flavored latte, in which a caffe latte is transformed into a chocolate-mint latte, grenadine latte, cherry latte, or any number of other lattes, each through the addition of a dollop of the relevant Italian fountain syrup. The flavored caffe latte, made correctly (about 1/2 to 1 ounce of syrup to every serving of espresso and approximately 8 ounces of hot milk), should strike a judicious balance between the milk-muted bite of the espresso and the seduction of the syrup.

Iced Cappuccino. Best made with a single or double serving of freshly brewed espresso poured over crushed ice, topped with an ounce or two of cold milk, then some froth (not hot milk) from the machine to top it off. This drink should always be served in a glass. The triple contrast of coffee, milk, and froth, all bubbling around the ice, makes a pleasant sight on a hot day.

Espresso Granita. Traditional Italian-American granitas are made by freezing strong, unsweetened or lightly-sweetened espresso until it is slushy, removing it from the freezer, mixing it, putting it back in the freezer again, and repeating this process until a wonderfully grainy consistency is achieved. This strong, dark icy stuff is served in a parfait glass or sundae dish topped with lightly sweetened whipped cream.

Granita Latte, Granita. Frappucino (Starbucks). The granitas now popular in the United States are tall blender drinks that combine espresso, milk, sugar, and sometimes vanilla. The best are made fresh on demand in a commercial blender. Icy cold but laced with the perfume of just-brewed espresso, these can be splendid summer drinks. Less successful are granitas produced by dispensing machines, the kind with big see-through tanks filled with various colors of slush. Dispensing-machine granitas typically are made with either stale espresso or pre-made espresso concentrates. They tend to be flat and cloying compared to the fresh-made blender versions.

Chai, Chai Latte. Chai is a drink made with a mix of intensely flavored spices (ginger, cinnamon, cardomom), black tea, and honey or sugar, all mixed in frothed milk and typically served in a tall, latte-sized glass. Although chai is based on traditional recipes from central Asia, the current American version was developed and popularized by the espresso cart culture of the Pacific Northwest. Chai drinks contain no espresso or coffee, but the use of frothed milk as their vehicle most definitely make them an important component of the new espresso cuisine. To my palate, the best versions of chai are the most traditional, those that combine fresh honey, a liquid concentrate made by boiling actual ground spices, and good black tea. Chai made from “instant chai” mixes can range from decent to absolutely awful: shallow and brassy sweet.


Espresso Cuisines : American Style Drinks

Americans have begun to subject the classic espresso cuisine to their own brand of cultural innovation. In general, it would seem that we are frustrated by the brevity and simplicity of the classic Italian and Italian-American cuisines, and want bigger drinks with more in them. Perhaps an ounce-and-a-half of coffee in a tiny cup does lack comfort in a coffee shop in the middle of the Great Plains or a café in Manhatten.

The majority of these creations appear to have originated in Seattle, where a passion for Italian coffee and a shortage of actual Italians seem to have fueled a veritable orgy of home-grown espresso creativity.

Americano. A single serving of espresso with hot water added to fill a 6-ounce cup. Note that simply running 6 ounces of hot water through a single dose of ground coffee will not produce an Americano, but will produce 6 ounces of thin, bitter, overextracted espresso. The Americano allows a regular 1 1/4-ounce serving of espresso to preserve its integrity and perfume, while stretching it to 5 or 6 ounces by adding the hot water.

Double Cappuccino. If this innovation is made correctly, you should get no more than 3 ounces of uncompromised espresso, brewed with double the usual amount of ground coffee, topped with 3 to 5 ounces of hot milk and froth, with emphasis on the froth. Usually served in an 8- to 10-ounce cup or mug. If the ground coffee is not doubled, and the operator simply forces twice as much water through one serving’s worth of ground coffee, you’re getting a bitter, watery perversion, rather than a taller, stronger version of a good drink.

Triple Cappuccino. Simply three cappuccinos, usually served in a 12-ounce mug or 16-ounce glass, made with three doses of ground coffee. On behalf of the medical establishment, I should point out that this drink is probably not good for one’s health.

Double Caffe Latte. The amount of ground coffee is doubled and the amount of coffee brewed is doubled. Usually, the amount of hot milk and froth remains about the same as in a single caffe latte, or enough to fill a 16-ounce glass. Consequently, a double caffe latte is usually a stronger tasting drink than a single, but represents the same volume of liquid. As with the single caffe latte, the head of froth should be modest, and the drink still relatively milky.

Triple Caffe Latte. Voir au dessus. Simply a very strong caffe latte, made with three servings of espresso brewed with a triple dose of ground coffee, together with enough hot milk and froth to fill a 16-ounce glass.

Mocha Latte. A taller, milkier version of the classic mocha (see above). If I were to suggest proportions for this invention, they would be one part properly strong espresso, one part properly strong chocolate, and three parts milk and froth. These proportions produce a drink that is milkier, taller, and more muted than the classic mocha, but still rich enough to satisfy.

Café Au Lait. In some American cafes, a drink made with about half American-roast, filter coffee, and about half hot milk and froth, usually served in a 12- or 16-ounce glass or bowl. The proportion of coffee to milk has to be larger than with the espresso-based caffe latte, because American filter coffee is so delicate in flavor and light in body compared to espresso.

Flavored caffe latte. The new American espresso cuisine’s most ubiquitous and purist-offending invention is the flavored latte, in which a caffe latte is transformed into a chocolate-mint latte, grenadine latte, cherry latte, or any number of other lattes, each through the addition of a dollop of the relevant Italian fountain syrup. The flavored caffe latte, made correctly (about 1/2 to 1 ounce of syrup to every serving of espresso and approximately 8 ounces of hot milk), should strike a judicious balance between the milk-muted bite of the espresso and the seduction of the syrup.

Iced Cappuccino. Best made with a single or double serving of freshly brewed espresso poured over crushed ice, topped with an ounce or two of cold milk, then some froth (not hot milk) from the machine to top it off. This drink should always be served in a glass. The triple contrast of coffee, milk, and froth, all bubbling around the ice, makes a pleasant sight on a hot day.

Espresso Granita. Traditional Italian-American granitas are made by freezing strong, unsweetened or lightly-sweetened espresso until it is slushy, removing it from the freezer, mixing it, putting it back in the freezer again, and repeating this process until a wonderfully grainy consistency is achieved. This strong, dark icy stuff is served in a parfait glass or sundae dish topped with lightly sweetened whipped cream.

Granita Latte, Granita. Frappucino (Starbucks). The granitas now popular in the United States are tall blender drinks that combine espresso, milk, sugar, and sometimes vanilla. The best are made fresh on demand in a commercial blender. Icy cold but laced with the perfume of just-brewed espresso, these can be splendid summer drinks. Less successful are granitas produced by dispensing machines, the kind with big see-through tanks filled with various colors of slush. Dispensing-machine granitas typically are made with either stale espresso or pre-made espresso concentrates. They tend to be flat and cloying compared to the fresh-made blender versions.

Chai, Chai Latte. Chai is a drink made with a mix of intensely flavored spices (ginger, cinnamon, cardomom), black tea, and honey or sugar, all mixed in frothed milk and typically served in a tall, latte-sized glass. Although chai is based on traditional recipes from central Asia, the current American version was developed and popularized by the espresso cart culture of the Pacific Northwest. Chai drinks contain no espresso or coffee, but the use of frothed milk as their vehicle most definitely make them an important component of the new espresso cuisine. To my palate, the best versions of chai are the most traditional, those that combine fresh honey, a liquid concentrate made by boiling actual ground spices, and good black tea. Chai made from “instant chai” mixes can range from decent to absolutely awful: shallow and brassy sweet.


Espresso Cuisines : American Style Drinks

Americans have begun to subject the classic espresso cuisine to their own brand of cultural innovation. In general, it would seem that we are frustrated by the brevity and simplicity of the classic Italian and Italian-American cuisines, and want bigger drinks with more in them. Perhaps an ounce-and-a-half of coffee in a tiny cup does lack comfort in a coffee shop in the middle of the Great Plains or a café in Manhatten.

The majority of these creations appear to have originated in Seattle, where a passion for Italian coffee and a shortage of actual Italians seem to have fueled a veritable orgy of home-grown espresso creativity.

Americano. A single serving of espresso with hot water added to fill a 6-ounce cup. Note that simply running 6 ounces of hot water through a single dose of ground coffee will not produce an Americano, but will produce 6 ounces of thin, bitter, overextracted espresso. The Americano allows a regular 1 1/4-ounce serving of espresso to preserve its integrity and perfume, while stretching it to 5 or 6 ounces by adding the hot water.

Double Cappuccino. If this innovation is made correctly, you should get no more than 3 ounces of uncompromised espresso, brewed with double the usual amount of ground coffee, topped with 3 to 5 ounces of hot milk and froth, with emphasis on the froth. Usually served in an 8- to 10-ounce cup or mug. If the ground coffee is not doubled, and the operator simply forces twice as much water through one serving’s worth of ground coffee, you’re getting a bitter, watery perversion, rather than a taller, stronger version of a good drink.

Triple Cappuccino. Simply three cappuccinos, usually served in a 12-ounce mug or 16-ounce glass, made with three doses of ground coffee. On behalf of the medical establishment, I should point out that this drink is probably not good for one’s health.

Double Caffe Latte. The amount of ground coffee is doubled and the amount of coffee brewed is doubled. Usually, the amount of hot milk and froth remains about the same as in a single caffe latte, or enough to fill a 16-ounce glass. Consequently, a double caffe latte is usually a stronger tasting drink than a single, but represents the same volume of liquid. As with the single caffe latte, the head of froth should be modest, and the drink still relatively milky.

Triple Caffe Latte. Voir au dessus. Simply a very strong caffe latte, made with three servings of espresso brewed with a triple dose of ground coffee, together with enough hot milk and froth to fill a 16-ounce glass.

Mocha Latte. A taller, milkier version of the classic mocha (see above). If I were to suggest proportions for this invention, they would be one part properly strong espresso, one part properly strong chocolate, and three parts milk and froth. These proportions produce a drink that is milkier, taller, and more muted than the classic mocha, but still rich enough to satisfy.

Café Au Lait. In some American cafes, a drink made with about half American-roast, filter coffee, and about half hot milk and froth, usually served in a 12- or 16-ounce glass or bowl. The proportion of coffee to milk has to be larger than with the espresso-based caffe latte, because American filter coffee is so delicate in flavor and light in body compared to espresso.

Flavored caffe latte. The new American espresso cuisine’s most ubiquitous and purist-offending invention is the flavored latte, in which a caffe latte is transformed into a chocolate-mint latte, grenadine latte, cherry latte, or any number of other lattes, each through the addition of a dollop of the relevant Italian fountain syrup. The flavored caffe latte, made correctly (about 1/2 to 1 ounce of syrup to every serving of espresso and approximately 8 ounces of hot milk), should strike a judicious balance between the milk-muted bite of the espresso and the seduction of the syrup.

Iced Cappuccino. Best made with a single or double serving of freshly brewed espresso poured over crushed ice, topped with an ounce or two of cold milk, then some froth (not hot milk) from the machine to top it off. This drink should always be served in a glass. The triple contrast of coffee, milk, and froth, all bubbling around the ice, makes a pleasant sight on a hot day.

Espresso Granita. Traditional Italian-American granitas are made by freezing strong, unsweetened or lightly-sweetened espresso until it is slushy, removing it from the freezer, mixing it, putting it back in the freezer again, and repeating this process until a wonderfully grainy consistency is achieved. This strong, dark icy stuff is served in a parfait glass or sundae dish topped with lightly sweetened whipped cream.

Granita Latte, Granita. Frappucino (Starbucks). The granitas now popular in the United States are tall blender drinks that combine espresso, milk, sugar, and sometimes vanilla. The best are made fresh on demand in a commercial blender. Icy cold but laced with the perfume of just-brewed espresso, these can be splendid summer drinks. Less successful are granitas produced by dispensing machines, the kind with big see-through tanks filled with various colors of slush. Dispensing-machine granitas typically are made with either stale espresso or pre-made espresso concentrates. They tend to be flat and cloying compared to the fresh-made blender versions.

Chai, Chai Latte. Chai is a drink made with a mix of intensely flavored spices (ginger, cinnamon, cardomom), black tea, and honey or sugar, all mixed in frothed milk and typically served in a tall, latte-sized glass. Although chai is based on traditional recipes from central Asia, the current American version was developed and popularized by the espresso cart culture of the Pacific Northwest. Chai drinks contain no espresso or coffee, but the use of frothed milk as their vehicle most definitely make them an important component of the new espresso cuisine. To my palate, the best versions of chai are the most traditional, those that combine fresh honey, a liquid concentrate made by boiling actual ground spices, and good black tea. Chai made from “instant chai” mixes can range from decent to absolutely awful: shallow and brassy sweet.


Espresso Cuisines : American Style Drinks

Americans have begun to subject the classic espresso cuisine to their own brand of cultural innovation. In general, it would seem that we are frustrated by the brevity and simplicity of the classic Italian and Italian-American cuisines, and want bigger drinks with more in them. Perhaps an ounce-and-a-half of coffee in a tiny cup does lack comfort in a coffee shop in the middle of the Great Plains or a café in Manhatten.

The majority of these creations appear to have originated in Seattle, where a passion for Italian coffee and a shortage of actual Italians seem to have fueled a veritable orgy of home-grown espresso creativity.

Americano. A single serving of espresso with hot water added to fill a 6-ounce cup. Note that simply running 6 ounces of hot water through a single dose of ground coffee will not produce an Americano, but will produce 6 ounces of thin, bitter, overextracted espresso. The Americano allows a regular 1 1/4-ounce serving of espresso to preserve its integrity and perfume, while stretching it to 5 or 6 ounces by adding the hot water.

Double Cappuccino. If this innovation is made correctly, you should get no more than 3 ounces of uncompromised espresso, brewed with double the usual amount of ground coffee, topped with 3 to 5 ounces of hot milk and froth, with emphasis on the froth. Usually served in an 8- to 10-ounce cup or mug. If the ground coffee is not doubled, and the operator simply forces twice as much water through one serving’s worth of ground coffee, you’re getting a bitter, watery perversion, rather than a taller, stronger version of a good drink.

Triple Cappuccino. Simply three cappuccinos, usually served in a 12-ounce mug or 16-ounce glass, made with three doses of ground coffee. On behalf of the medical establishment, I should point out that this drink is probably not good for one’s health.

Double Caffe Latte. The amount of ground coffee is doubled and the amount of coffee brewed is doubled. Usually, the amount of hot milk and froth remains about the same as in a single caffe latte, or enough to fill a 16-ounce glass. Consequently, a double caffe latte is usually a stronger tasting drink than a single, but represents the same volume of liquid. As with the single caffe latte, the head of froth should be modest, and the drink still relatively milky.

Triple Caffe Latte. Voir au dessus. Simply a very strong caffe latte, made with three servings of espresso brewed with a triple dose of ground coffee, together with enough hot milk and froth to fill a 16-ounce glass.

Mocha Latte. A taller, milkier version of the classic mocha (see above). If I were to suggest proportions for this invention, they would be one part properly strong espresso, one part properly strong chocolate, and three parts milk and froth. These proportions produce a drink that is milkier, taller, and more muted than the classic mocha, but still rich enough to satisfy.

Café Au Lait. In some American cafes, a drink made with about half American-roast, filter coffee, and about half hot milk and froth, usually served in a 12- or 16-ounce glass or bowl. The proportion of coffee to milk has to be larger than with the espresso-based caffe latte, because American filter coffee is so delicate in flavor and light in body compared to espresso.

Flavored caffe latte. The new American espresso cuisine’s most ubiquitous and purist-offending invention is the flavored latte, in which a caffe latte is transformed into a chocolate-mint latte, grenadine latte, cherry latte, or any number of other lattes, each through the addition of a dollop of the relevant Italian fountain syrup. The flavored caffe latte, made correctly (about 1/2 to 1 ounce of syrup to every serving of espresso and approximately 8 ounces of hot milk), should strike a judicious balance between the milk-muted bite of the espresso and the seduction of the syrup.

Iced Cappuccino. Best made with a single or double serving of freshly brewed espresso poured over crushed ice, topped with an ounce or two of cold milk, then some froth (not hot milk) from the machine to top it off. This drink should always be served in a glass. The triple contrast of coffee, milk, and froth, all bubbling around the ice, makes a pleasant sight on a hot day.

Espresso Granita. Traditional Italian-American granitas are made by freezing strong, unsweetened or lightly-sweetened espresso until it is slushy, removing it from the freezer, mixing it, putting it back in the freezer again, and repeating this process until a wonderfully grainy consistency is achieved. This strong, dark icy stuff is served in a parfait glass or sundae dish topped with lightly sweetened whipped cream.

Granita Latte, Granita. Frappucino (Starbucks). The granitas now popular in the United States are tall blender drinks that combine espresso, milk, sugar, and sometimes vanilla. The best are made fresh on demand in a commercial blender. Icy cold but laced with the perfume of just-brewed espresso, these can be splendid summer drinks. Less successful are granitas produced by dispensing machines, the kind with big see-through tanks filled with various colors of slush. Dispensing-machine granitas typically are made with either stale espresso or pre-made espresso concentrates. They tend to be flat and cloying compared to the fresh-made blender versions.

Chai, Chai Latte. Chai is a drink made with a mix of intensely flavored spices (ginger, cinnamon, cardomom), black tea, and honey or sugar, all mixed in frothed milk and typically served in a tall, latte-sized glass. Although chai is based on traditional recipes from central Asia, the current American version was developed and popularized by the espresso cart culture of the Pacific Northwest. Chai drinks contain no espresso or coffee, but the use of frothed milk as their vehicle most definitely make them an important component of the new espresso cuisine. To my palate, the best versions of chai are the most traditional, those that combine fresh honey, a liquid concentrate made by boiling actual ground spices, and good black tea. Chai made from “instant chai” mixes can range from decent to absolutely awful: shallow and brassy sweet.


Voir la vidéo: BARISTAN KOTIJÄÄLATTE RESEPTI (Mai 2022).